QUETZAL RESPLANDISSANT
Pharomachrus mocinno
JPG - 43.6 ko

Nom commun : Quetzal resplandissant
Nom scientifique : Pharomachrus mocinno
Classification : Famille des Trogonidae
Aspect : Il mesure environ 32 cm et se reconnaît à première vue à la huppe de plumes effilochées qui surmonte sa tête et au développement extraordinaire des couvertures caudales, qui n’atteignent leur taille maximale (1 m de long) qu’à l’âge de 4 ans et le font ressembler à un oiseau du paradis. Sa couleur dominante est vert émeraude. Le ventre est rouge, les rémiges noires et les rectrices blanches.
Comportement : Encore commun dans les régions restées sauvages, il passe le plus clair de son temps dans les arbres très feuillus où il reste perché sur les branches basses, presque immobile, tournant de temps à autre sa tête de droite et de gauche, ou encore ouvrant et refermant sa queue qui pend presque verticalement. Quand il aperçoit un fruit mûr, il va le cueillir en voletant sur place, puis retourne sur son perchoir.
Aucun oiseau américain ne peut rivaliser avec lui pour la beauté de son plumage et l’élégance de ses mouvements. Son vol est rapide, ondulé comme celui des pics, et sa traîne souple ondoie avec grâce dans l’air. Le quetzal fait entendre des sons divers, parmi lesquels un sifflement étouffé dont l’intensité augmente graduellement pour diminuer ensuite.
Habitat : Au Nicaragua on le trouve dans les aires protégées de la cordillère de Dipilto et Jalapa, Miraflor, Arenal, Datanli el Diablo, Kilambé, Peñas Blancas.
Espèce quasi menacée :